L’évolution des badges, de la Renaissance à aujourd’hui

/ federico

Pendant la Renaissance, les badges étaient des bijoux de différentes tailles, formes et finitions. Utilisés tant par les hommes que par les femmes, les badges n’étaient pas seulement un accessoire esthétique, mais faisaient également partie des vêtements, leur conférant une sensation de virtuosité, en particulier dans le domaine de la musique ou autres activités artistiques.

Le peintre Pinturicchio faisait d’ailleurs partie de ces artistes, qui mieux que quiconque, savaient capturer ce détail dans leurs œuvres.

Spille dipinte da Pinturicchio

Au XVIe siècle, les badges sont devenus les protagonistes de la vie quotidienne des nobles, permettant la création de tenues et d’accessoires pour les cheveux uniques, tandis que les grandes broches étaient le symbole de la richesse et de l’élégance de la noblesse.

Lorsque l’on pense aux badges d’aujourd’hui, on se rend vraiment compte de leur évolution depuis cette époque, qu’il s’agisse du changement de leur rôle dans notre société ou de l’introduction d’un autre modèle de badge, plus accessible et moins aristocratique, s’éloignant du concept de bijou et influençant la sous-culture punk, puis le boom des années 80 qui marque leur consécration comme broches populaires.

Aujourd’hui, nous avons voulu retrouver cette valeur esthétique, typique de ce siècle, et ainsi offrir à chacun la possibilité d’exprimer sa créativité en créant un badge dans notre atelier.

Pour retrouver ce sentiment de virtuosité aujourd’hui perdu, nous devons nous replonger dans l’art, à l’aide d’outils justes et adaptés.

Vous pourrez également retrouver des hommages à l’art de la Renaissance sur des badges modernes et d’autres produits dans notre galerie.

Spille con dipinti rinascimentali

comments powered by Disqus