Rencontre avec Aurore Petit

/ tatiana

Nous sommes ravis d’accueillir Aurore Petit, nouvelle artiste chez Camaloon. Elle travaille et vit à Paris. Nous étions curieux de découvrir ses motivations et le parcours qu’elle a effectué c'est pourquoi nous avons souhaité l'interviewer. Pour découvrir qui se cache derrière ces jolies œuvres, lire notre interview ci-dessous…


aurore-petit-camaloon

Quels sont tes centres d’intérêts ?

J'aime l'univers de la fiction en général. Je lis (des romans américains pour la plupart), je vais pas mal au cinéma, je regarde des séries.

Sinon, je viens des Alpes, et j'aime les activités de montagne (randonnée, escalade…)

D’où vient ta passion pour l’art ?

Quand j'avais 16-17 ans, je faisais de la photo argentique, je développais mes tirages. Je suis rentrée dans une école d'art avec un book de photos.

Puis j'ai découvert le dessin, la peinture, et surtout le livre illustré et le livre d'art. Dans les années 90/2000 en France, il y a eu un essor du livre illustré pour la jeunesse. On voyait dans les librairies des livres vraiment différents, des univers complètement décalés par rapport à ce qu'était traditionnellement le livre pour enfants. J'ai vu dans le livre illustré un formidable espace de création. J'ai alors su que je voulais en faire mon métier.

Où puises-tu ton inspiration ?

Dans l'art en général, le graphisme, la danse, le spectacle vivant, les paysages, les gens beaux, la mode des années 30-50… un peu partout finalement !

As-tu un artiste préféré, qu’il soit connu ou non ?

Il y en a beaucoup, mais si je dois en choisir un, je choisis Roland Topor.

Comment procèdes-tu pour créer ?

Ca dépend. Si je fais une image qui répond à une commande, je pars de la contrainte pour qu'elle devienne la règle d'un jeu : comment exploiter un format tout en longueur, comment jouer avec la couleur quand on fait une image en bichromie, comment faire une image percutante quand la typo prend les 2/3 de l'espace, par exemple.

Quand j'illustre un article de presse, ou un texte narratif, c'est la thématique qui me porte, j'essaie de mettre dans l'image quelque chose de complémentaire au texte, de ne pas être dans la redondance.

Dans les deux cas, je jette beaucoup d'idées sur le papier, je fais des petits croquis illisibles pour juste placer des idées de compo, de personnages, etc. Ensuite j'en choisis une (le plus dur, je trouve, est de savoir quelle est la meilleure idée) et ensuite je fais un crayonné au format. Ensuite je refais mon dessin à la plume sur une feuille blanche, le scan, et je mets la couleur à l'ordinateur.

Pour les images faites pour Camaloon, c'est une autre technique : je dessine directement à l'ordinateur, en vectoriel. Dans ce cas, je ne passe pas du tout par le dessin à la main, et je fonctionne par assemblage et superposition de formes.

aurore-petit-camaloon

Qu’est-ce que représente Camaloon pour toi ?

Un moyen de m'amuser à décliner mes images sur différents supports, sortir du livre, de la presse, du papier, supports sur lesquels je publie généralement.

Pose-toi une question et réponds-y.

Sinon ça va ?

Oui, ça va pas mal. Ce soir je mange des crevettes au barbecue. J'adore ça. Je m'en réjouis depuis ce matin.

Un dernier commentaire ?

Merci à Camaloon de m'avoir sollicité pour faire partie de leurs artistes.

Je profite de l'occasion pour annoncer la sortie des Tomes 3 et 4 des Aventures de Dolorès Wilson, une série décapante pour tout le monde, de 7 à 107 ans. Prenez soin de vous !

Merci à toi Aurore pour nous avoir suivi dans l’aventure Camaloon, nous sommes impatients de voir tes prochaines œuvres ! Prends-soin de toi aussi, à très vite !

En attendant, entrez dans son univers en parcourant sa galerie.

comments powered by Disqus